Je surfe donc je suis : 2e partie

Je surfe donc je suis : 2e partie

Un jeune couple de Québécois rencontré à la Laguna de Apoyo nous avait conseillé d’aller visiter la région de Popoyo (côte Pacifique centrale) situé à environ une heure de San Juan del Sur. Il nous avait plus précisément recommandé l’hostel Wild Waves tenu par un Italien hyperrelax amateur de surf. Franchement, ce fut de super conseils puisque nous avons adoré l’endroit ainsi que l’hébergement proposé.

EntreeWildWaveLes plages de Popoyo et Guasacate sont situées très près l’une de l’autre. En fait, ça prend environ 25 minutes de marche pour se rendre à la Playa Popoyo de Playa Guasacate. Ces plages sont vraiment paradisiaques pour les surfeurs, mais pour les VRAIS surfeurs, pas pour les débutants comme nous. Les vagues faisaient en moyenne de 3 à 4 mètres de haut, on a donc passé plus de temps à regarder les exploits de ces athlètes qu’à faire du surf nous-mêmes. Anecdote : c’est en cherchant un spot relax (petites vagues) pour surfer que B1 s’est cassé le gros orteil. En effet, c’est en traversant un petit rio avec une planche de 8 pieds dans les mains qu’il a glissé sur une roche pour se cogner violemment contre une autre. Bam! Plus de surf pour B1. Par contre, sur le coup, il pensait n’avoir rien de cassé dans le pied. B1 a alors marché dessus durant près d’une semaine en essayant de se convaincre que tout était OK… Il s’est même permis une petite game de volleyball on the side #naïvementblonds.

FetedesMereÀ Wild Waves Surf-House (Playa Guasacate), nous avons rencontré deux personnages vraiment hilarants (qui au départ ne se connaissaient pas, mais qui sont vite devenus un duo inséparable). Ricardo un Italien professeur de snowboard qui était là pour surfer et rendre visite à son bon ami Giancarlo (le proprio de l’hostel) de même que Robert un Allemand pilote d’avion nouvellement divorcée et adepte de Tantra Sex venu pour surfer et méditer. En gros, à chaque occasion que Ricardo avait, il envoyait une blague de Tantra à Robert. Par contre, on s’est bien payé leur tête lorsqu’ils ont été mis dans la même chambre que nous avions gentiment surnommée « The Tantra Room ».

EpavePopoyoTous les soirs, dans ce petit village, il y avait un BBQ vraiment délicieux à moins de 5 dollars. Aussi, j’ai eu un méga coup de cœur pour une pizzéria sur le bord de l’océan géré par un jeune couple ultracharmant Nicaguarayen/Uruguayenne. Pizzas au four, banquettes cousinées et petites lumières romantiques le tout direct sur la plage. Le bonheur! Le seul hic de cette région c’est le manque de guichets automatiques. (Le plus près qui fonctionne avec Desjardins était à 30 minutes de voitures #WTF.)

Nous avons également séjourné dans un hostel à Playa Popoyo, mais notre expérience n’a pas été très satisfaisante… Donc au lieu d’en parler en mal, on va tout simplement pas vous en parler #toobad. (Cela dit, nous avons rencontré des personnes géniales là-bas.) À Playa Popoyo c’est vraiment du GROS surf de professionnel, même la Beginners Bay est intense. Mention spéciale au restaurant/hôtel Magnific Rock pour sa vue, son ambiance et ses Micheladas. (Très américain et très touristique comme vibe, mais c’est tout de même chill pour passer une bonne soirée.) Pour finir, nous avons pu nous extasier devant trois sœurs de 7, 9 et 12 ans qui surfaient, comme des pros, des vagues qui faisaient de 3 à 4 fois leur taille #grosrespect.

PopoyoCathPopoyo3Finalement, nous avons passé seulement une nuit à Playa Gigante parce qu’on devait retourner à Managua pour l’orteil de B1. En somme, c’est un beau petit village de pêcheurs avec une très belle plage, par contre les restaurants sont beaucoup trop chers pour ce qu’ils offrent.

Prochain article : hôpital, Managua, la casa d’Inti ou peut-être seulement un petit édito de ma part sur notre première moitié de voyage terminée… À suivre!

Gigante3PS : Ouais, on sait qu’il n’y a pas beaucoup de photos et que le temps paraît plutôt gris… Mais on était trop occupé à profiter des plaisirs de la vie #vacances donc les photos ont un peu pris le bord!

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone