Je surfe donc je suis : 1ère partie

Je surfe donc je suis : 1ère partie

À San Juan del Sur et sur la côte Pacifique, tout le monde fait du surf et c’est totalement charmant. C’est comme si on était dans le film « Blue Crush » ou presque… (Kate Bosworth et Michelle Rodriguez en moins.) Bien que nous avions vraiment hâte d’arriver à San Juan, on doit avouer que c’est loin d’avoir été notre ville préférée (trop touristique, trop fêtarde et trop américanisée). On a apprécié davantage les petits villages côtiers isolés un peu plus au nord : Guasacate, Popoyo et Gigante.

MaderasSurfSan Juan del Sur
Pour commencer, NON on n’a pas fait le Sunday Funday, on a préféré dépenser notre argent directement des les bars sans passer par l’entremise de l’évènement. Toutefois, l’ambiance n’était vraiment pas au rendez-vous en soirée. En effet, puisque les gens commencent à faire le party très tôt, il ne restait que des vestiges du Sunday Funday à moitié conscients rendu à 21 heures. Cela dit, San Juan reste une belle petite ville pour passer du bon temps entre amis autour de plusieurs cócteles.

SanJuanmirroirsÉtant donné qu’on nous avait dit que le centre-ville était très bruyant, nous avons opté pour un hôtel/Airbnb à 10 minutes en voiture. Notre petit studio perché sur une colline avec une vue incroyable sur le Pacifique (et des couchers de soleil de fou) était parfait! Nos hôtes, à l’instar de tous les touristes de la région, étaient vêtus de la tête aux pieds par la marque Auric. OK, nous aussi on s’est fait prendre au jeu par leurs belles camisoles de surfeur/hippie. (Il faut aussi dire que c’est un des seuls beaux magasins de vêtements de la ville…)

VueElJardinVueElJardin2Une fois nos guénilles achetées, nous avons dû nous mettre au surf pour de vrai. Nous avons donc suivi un cours (très basique) avec des locaux à la Playa Remanso. Après 10 minutes à pratiquer sur une planche dessinée dans le sable, le fun à vraiment commencer une fois dans l’eau. Nous nous sommes levés dès nos premières tentatives. (On se trouvait pas mal bon!) Par contre, pour ma part (B2), j’ai trouvé que la job était beaucoup plus difficile sans la petite poussée du prof qui aide grandement pour pogner la vague à la bonne vitesse #workinprogress. Mais ce qui est réellement hard, c’est quand tu te réveilles le lendemain avec les genoux et les mamelons au vif (B1) et que tout ton corps est raqué comme il ne l’a jamais été. (Il paraît que c’est le métier qui rentre.) Je comprends maintenant pourquoi les surfeurs sont aussi fit #respect.

MaderasSurf2Enfin, il y a deux autres plages que nous avons adorées près de San Juan del Sur. La Playa Maderas est sans aucun doute notre préférée. Le seul bémol est qu’il n’y a pas beaucoup d’ombre #coupsdesoleil. Ensuite, la Playa Hermosa est tout simplement magnifique avec son sable qui s’étale à perte de vue. (Même que Survivor Nicaragua a été filmé là!)

MaderasCath5_2MaderasMaderasCathJe voulais vous parler des petits villages de surfeurs full cutes de la côte (Guasacate, Popoyo et Gigante), mais un Nica Libre m’attend… La suite cette semaine les bruns!

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone